Interventions 2014

Mohamed BAHRA : Les TICE comme outil de dévoilement et de franchissement de strates d’obstacles didactiques en mathématiques

Dans cette communication, nous tentons de montrer que les pratiques scolaires fonctionnent sous une hypothèse erronée que nous pouvons intituler « l’hypothèse du schème morpho-dynamique spontané » : le déploiement du schème morpho-dynamique chez l’élève ne saurait avoir lieu sans l’actualisation de morphogenèses spécifiques comme substratum du schème ; cette actualisation étant difficile à obtenir sur un support tel que le tableau noir, l’on s’attend à ce que la forme prise par les objets d’apprentissage soient trop éloignée de la forme adéquate jusqu’à se constituer en obstacle à la formation de conceptions valides chez l’élève.

Aussi, la spécification de cet obstacle et la recherche des conditions générales organisant son franchissement, nécessiteraient-elles d’opposer à des objets d’apprentissages, tels qu’ils sont institutionnalisés par les pratiques didactiques courantes, des objets d’apprentissages, portant sur les mêmes objets d’enseignement mais répondant aux stipulations de l’interaction sémiotique selon des techniques que nous dérivons de fondements épistémologiques des sciences cognitives en général et de l’IA en particulier.

La question essentielle est de savoir, via des tests auxquels seront soumis des hordes d’étudiants des filières à grande teneur mathématiques, lequel des deux types d’objets d’apprentissage est l’interprète fidèle des objets d’enseignements visés.

Les objets d’apprentissage dont il s’agira ici sont ceux à travers lesquels les pratiques didactiques traduisent les objets officiels d’enseignement portant sur :
1. les modèles mathématiques de mouvements rectilignes, du mouvement des corps en chute libre, dont le mouvement du projectile ;
2. les dispositifs expérimentaux visant l’établissement de la conformité de ces modèles mathématiques à la réalité ;
3. les concepts de physique permettant d’avancer l’explication du pourquoi de la conformité de ces modèles mathématiques à la réalité.

Les techniques que nous dérivons de fondements épistémologiques des sciences cognitives et qui nous serviront de grille de lecture des objets d’apprentissage et des objets d’enseignement considérés concerneront la structuration du discours enseignant, des contenus d’enseignement à teneur praxéologique et des interventions didactiques en les sciences et les techniques, ainsi que la constitution des objets d’apprentissages comme projection cartographique des objets d’enseignement correspondants.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

POPULAIRES

To Top
Aller à la barre d’outils