Interventions 2014

Karima AISSAOUI :Vers de nouvelles perspectives pour les plateformes e-learning Cas de Claroline

Karima AISSAOUI, Mohamed BLEJ et Mostafa AZIZI

Lab. MATSI, ESTO, Université Mohammed Premier-Oujda {aissaoui.karima, moblej, azizi.mos}@gmail.com

Ce travail s’inscrit au sein d’un projet de l’Université Mohammed Premier (UMP) qui est membre du Consortium Claroline. Notre but est d’ajouter à la plateforme Claroline des canaux pour intégrer de nouveaux services (applications) facilitant l’accessibilité, la gestion et la consultation. Nous citons à titre d’exemple la consultation des emplois du temps tout en restant dans le même cadre de la plateforme e-learning, et des outils de gestion de la scolarité comme la génération en ligne des attestations, des relevés de notes, etc… Cette démarche va informatiser toute procédure visant à demander une pièce administrative ou consulter un emploi du temps à travers la même plateforme e-learning.

L’intérêt de l’intégration de ces nouveaux services à la plateforme Claroline est de dépasser les limites de l’utiliser uniquement comme une plateforme d’apprentissage en ligne, et la faire évoluer à un espace numérique de travail offrant de nouveaux services facilitant la communication entre l’étudiant, le professeur et l’administration. Ceci va permettre aux étudiants de se familiariser avec cette plateforme et leur facilitera l’accomplissement de plusieurs tâches quotidiennes ainsi que l’accès aux contenus des cours.

Mots clés: Claroline, NTIC, Services, e-learning, plateforme. I. Introduction

Le développement sans cesse croissant des TIC au sein de l’enseignement ouvre de nouvelles perspectives pour notre rapport au savoir et ouvre aussi la voie à des approches pédagogiques nouvelles. Cependant, l’introduction des TIC en éducations ne connait pas le sucés espéré [Mouzouri-2013, Budeau-2006].

Au Maroc, de grands efforts ont été déployés pour diffuser les TIC dans le système éducatif [Depiereux et all, 2013], ainsi, la charte nationale de l’éducation et de la formation a été adoptée (1999-2009) et qui stipule dans ses articles l’ambition de l’égalité des chances d’accès à l’information et à la communication et vise à pallier les difficultés de l’enseignement et de la formation continue, le programme Génie (2005) qui avait comme principaux objectifs

1

la participation active des enseignants dans l’intégration des TICE dans l’enseignement; la contribution à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage par l’exploitation pédagogiques des TICE ; et l’appropriation des outils multimédia, par les enseignants en vue d’une utilisation efficace en classe et puis le projet ‘Maroc Numeric 2013’ (octobre 2019) qui vise à positionner le Maroc parmi les pays émergents dynamiques dans les Technologies de l’Information et de la Communication.

C’est dans ce contexte là que s’inscrit l’utilisation des plateformes e-learning au sein des organismes d’enseignement en général et à l’université marocaine en particulier. Elles facilitent la communication entre les étudiants et leurs professeurs et enrichient les procédures à la fois de l’apprentissage et de l’enseignement.

Considérée comme membre du Consortium Claroline, l’Université Mohammed Premier participe au développement et enrichissement de cette plateforme pour qu’elle soit à la fois adaptée aux besoins des étudiants et des professeurs, et par conséquent avoir en résultat une plateforme riche en fonctionnalités.

Claroline est un logiciel Open Source permettant de déployer facilement une plateforme dédiée à l’apprentissage et au travail collaboratif en ligne [Clar]. C’est une plateforme initié en 2001 par l’Université Catholique de Louvain en Belgique. Elle permet l’utilisation aisée des espaces de formation et de collaboration sans avoir requit à des compétences techniques particulières. Actuellement, le projet Claroline est piloté par le Consortium Claroline qui rassemble plusieurs institutions issues de plusieurs pays. C’est une une plateforme d’apprentissage en ligne caractérisée par sa simplicité, sa souplesse et sa stabilité. Elle connait une évolution rapide grâce aux différentes contributions à son développement par les membres du consortium. Actuellement, la dernière version de Claroline nommée Claroline Connect est disponible depuis janvier 2014[Clar].

II. Etat de l’art

Les plateformes les plus utilisées au sein de l’université marocaine sont généralement: Moodle [Mood] et Claroline. Chaque enseignant choisit une de ces plateformes selon ses bases de connaissances ainsi que ses domaines de compétences. Dans cet article, on se focalise sur le cas de Claroline.

Les enseignants utilisent la plateforme e-learning pour y partager ses cours avec les étudiants et enrichie sa méthode de communication et de gestion de sa classe. Une fois inscrit et connecté sur la plateforme, l’étudiant aura accès à ses cours ainsi qu’aux énoncés des travaux dirigés ou des travaux pratiques. Cette méthode de numérisation de partage de cours facilite l’accès à l’information et renforce la relation Professeur/Etudiant grâce aux services de messagerie ordinaire et instantanée offertes par les plateformes en question.

L’utilisation des plateformes e-learning actuellement aux universités reste une utilisation classique dans l’objectif de partager des cours et avoir une interaction entre les professeurs et les étudiants [Adler, 2009]. Ceci aide à la fois les étudiants et les professeurs d’voir un espace d’interaction et d’échange à distance, ce qui leur permet de sortir des classes

2

ordinaires et changer ou compléter la méthodologie adoptée dans l’apprentissage. Mais en contrepartie, l’utilisation des plateformes e-learning en général, et Claroline en particulier, peut s’étendre à devenir une plateforme offrant des fonctionnalités plus élargies. Avec sa nouvelle version, Claroline Connect permettrai à ses utilisateurs de créer des réseaux d’apprenants favorisant l’apprentissage collaboratif.

III. Objectifs visés

Pour atteindre une plateforme complète et personnalisée au , nous avons décidé d’y ajouter des fonctionnalités approfondies permettant de l’enrichir et de la rendre une plateforme offrant des services différents.

En partant de l’existant, notre université dispose d’un ensemble de logiciels et d’applications permettant de faire la gestion de différents ressources et tâches quotidiennes. Parmi ces applications, on trouve par exemple celle qui fait la gestion de la scolarité (Apogée) [Apog]. Il s’agit d’un logiciel à installer et qui permet la gestion des inscriptions et des dossiers des étudiants, ou encore une autre application qui vise à gérer les emplois du temps (Visual Timetabling)[Vis]. Elle permet à son utilisateur (selon les droits d’accès) de visualiser un emploi du temps, le modifier (modifier la salle, l’heure, le professeur…), de créer des groupes des étudiants ou encore calculer la charge horaire des professeurs.

Notre idée consiste à rassembler ces applications avec Claroline, pour la transformer en un bureau virtuel. Une fois connecté, l’étudiant pourra visualiser son emploi, demander des attestations de scolarité, des relevés de notes ou encore échanger avec ses collègues grâce au forum et à la fonctionnalité de discussion instantanée. De la même manière, le professeur se connecte pour modifier son emploi et rester en interaction avec ses étudiants collègues grâce au forum et à la fonctionnalité de discussion instantanée.

claroline1

Figure 1. Intégration des applications avec la plateforme Claroline

3

Cette intégration des applications avec Claroline, va permettre également aux administrations de traiter d’une façon plus rapide les demandes des attestations de scolarité, des relevés de notes etc.., et d’avoir accès à toutes les informations concernant le déroulement des séances de cours, de TP, ou de TD. Il sera plus facile de voir la disponibilité d’une salle ou d’un professeur tout en restant sur la même plateforme.

Les schémas ci-dessous illustrent l’utilisation de la plateforme Claroline après l’intégration des nouveaux services pour les étudiants ainsi que pour les professeurs.

Figure 2. Cas d’utilisation des accès aux nouveaux services à partir de Claroline -Cas des étudiants-

claroline2

Figure 2. Cas d’utilisation des accès aux nouveaux services à partir de Claroline -Cas des professeurs-

clarolin3

4

IV. Avantages

L’intérêt de l’intégration de la plateforme Claroline avec ces nouveaux services est de dépasser les limites de l’utiliser comme une plateforme e-learning et la rendre un espace numérique de travail en la transformant en une plateforme qui offre des nouveaux services facilitant la communication entre l’étudiant, le professeur et l’administration. Elle peut être utilisée non seulement pour partager des cours, mais encore comme un bureau virtuel offrant de différents services dans l’objectif de faciliter la démarche de demande des pièces administratives que ce soit pour l’étudiant ou pour l’administration.

La consultation en ligne des emplois du temps et des changements qui peuvent être faites sur une séance, reste également un besoin primordial pour les étudiants. En partant de ce fait, on compte intégrer la plateforme Claroline avec l’application qui permet de gérer les emplois du temps au sein de l’université.

Par conséquent, l’étudiant une fois connecté sur la plateforme Claroline, il pourra accéder à tous les services qui les intéressent tout en restant dans le même cadre de la même plateforme. Ceci lui permettra de bénéficier d’un temps réduit et d’une facilité accrue dans les démarches administratives et pédagogiques, sans oublier la fonction initiale de la plateforme qui reste un espace d’apprentissage en ligne, là où le professeur partage les cours avec ses étudiants.

La constitution du bureau virtuel constitue un défi pour l’université. Il va permettre d’évoluer la plateforme et de profiter de plusieurs services intégrés sur la même plateforme. Ainsi, l’administration va profiter d’une informatisation de plusieurs services afin de faciliter les tâches et l’accessibilité aux différentes informations requises par chaque service au sein d’un établissement.

V. Conclusion

L’utilisation d’une plateforme e-learning au sein d’un établissement d’enseignement est devenue une habitude facilitant le partage des cours et la communication entre les enseignants et leurs étudiants. Ainsi, la vision du consortium Claroline avec les équipes de développement de l’université Mohammed Premier est de rendre cette plateforme une plateforme de services permettant aux étudiants d’avoir accès aux cours, consulter ses emplois du temps, demander une attestation de scolarité ou un relevé de notes. Elle permettra également aux enseignants de partager leurs cours avec les étudiants, de modifier leurs emplois du temps (Annuler un cours, changer la salle d’un cours, …) ou encore d’actualiser le contenu des séances. Cependant, l’accès à ces services requiert actuellement une connexion Internet pour les étudiants afin de pouvoir se connecter à la plateforme, vu que l’accès à la plateforme Claroline est actuellement dépendant de la connexion (Accès Off-line non permis).

VI. Références

1. Adler, 2009. La conceptualisation des ressources. Apports pour la formation des professeurs de mathématiques. Dans G. Gueudet et L. Trouche (dir.), Ressources vives : (p. 7- 18). Rennes : Presses Universitaires et Paris : INRP

5

  1. Budeau-2006. Les TICE à l’école : proposition de taxonomie et analyse des obstacles à leur intégration. EpiNet : la revue électronique de l’EPI.
  2. Mouzouri-2013. La présence réelle des TIC dans les pratiques pédagogiques, frantice.net, numéro 6, janvier 2013
  3. Depieu et all, 2013. Principaux facteurs influençant l’intégration des TIC chez des enseignants marocains, frantice.net, numéro 6, janvier 2013
  4. Clar. Le site officiel de Claroline, http://www.claroline.net/
  5. Mood. Le site officiel de Moodle https://moodle.org/
  6. Apog. http://www.amue.fr/formation-vie-de-letudiant/logiciels/apogee
  7. Vis. http://visual.timetabling.free.fr/ 
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

POPULAIRES

To Top
Aller à la barre d’outils